Parcourir

De succulents vêtements

Pour Gretchen Röehrs, aliments plus papier égalent mode.

Pour l’illustratrice Gretchen Röehrs, les aliments et la mode sont inextricablement liés. Voilà en partie pourquoi elle utilise des fruits et des légumes pour coucher sur papier des vêtements originaux.

Tout a commencé avec trois mûres. Gretchen Röehrs les a disposées sur une feuille de papier blanc et a dessiné autour des fruits des silhouettes féminines dans le style des croquis de mode classiques – comme si les végétaux avaient leur place dans la création de vêtements. Cette illustration de mûre était destinée au départ à offrir un peu de soleil de San Francisco à un ami en manque d’aliments frais pendant les mois d’hiver froids de la côte est des USA. C’est en tout cas l’anecdote que Gretchen raconte aux grands magazines de mode comme Harper’s Bazaar et Elle depuis qu’ils ont découvert l’artiste et sa page Instagram. Gretchen a finalement présenté sur son compte sa photo des robes en mûres. Celle-ci a vite été suivie de pantalons en pois vert vif, d’une robe de soirée en feuilles avec une chemise allègre en brocolis, et d’un manteau en tranches de pêche. Depuis, elle a créé toute une collection avec des fruits et des légumes. De temps en temps, elle concède quelques aliments non frais comme un croissant pour créer une minirobe en forme d’œuf ou un biscuit pour une jupe ballon.

Les aliments expriment la personnalité

Quand on interroge Gretchen Röehrs sur son processus créatif, elle insiste sur la nécessaire spontanéité de ses dessins. « Je travaille avec ce qui m’entoure – et quoi qu’il arrive, il y a toujours un crayon, un carnet et des aliments », affirme-t-elle. Il est vrai que les lignes délicates et les poses animées de ses modèles végétaux donnent à ses dessins une qualité naturelle qui ne peut pas être forcée. Gretchen dessine simplement, sans trop réfléchir. « Je pose simplement l’aliment sur le papier et je dessine autour. C’est très rapide », précise l’artiste. Pourtant, chacune de ses créations a sa propre personnalité unique qui s’exprime par la pose particulière adoptée, mais aussi et surtout par le type d’aliment utilisé et les vêtements dessinés. Le fait que la mode et les aliments offrent tous deux un moyen d’expression de soi résonne dans les dessins de Gretchen. « Ce que nous mangeons et ce que nous portons sont deux façons d’exprimer des aspects de notre personnalité. Et tous deux sont tellement visuels qu’il est impossible de ne pas les relier. » Gretchen Röehrs explique ainsi la trame de son œuvre. La personnalité qui se dégage de ses modèles et de leurs vêtements est déterminée par les aliments choisis. « Les couleurs, la forme et mon humeur définissent l’attitude des illustrations. »

Quand la peau de banane devient un pantalon bouffant

Son grand favori est le dessin dans lequel une peau de banane devient un pantalon bouffant à la mode, ou celui montrant une feuille de blette enroulée autour du corps du personnage telle une somptueuse robe de soirée tapis rouge. « Ces créations ressemblent à de vrais vêtements – imaginez-les en soie au lieu d’être en fruits et légumes ! » Gretchen Röehrs a débuté dans l’industrie de la mode, étudiant le sujet à l’université et découvrant le champ du possible. Grâce au dessin de mode, elle a appris à appréhender la silhouette humaine. « J’ai aussi appris une chose importante : dessiner est plus amusant que concevoir », ajoute-t-elle. Cette passion pour le croquis l’a incitée à devenir illustratrice après l’université, une activité qu’elle exerce toujours.

Le terrain de jeu créatif de Gretchen Röehrs est une feuille de papier blanc. Elle est moins aventureuse en cuisine : « Ma cuisine est vraiment ennuyeuse. », raconte-t-elle, sauf que : « Quand je suis d’humeur à organiser un dîner, plus rien ne m’arrête. » Elle adore aussi s’offrir un excellent dîner au restaurant et apprécie les plats superbement présentés dans une assiette par un chef et non sur du papier. Elle ajoute : « Le repas que j’ai dégusté une fois au Benu, à San Francisco, a été la combinaison de plats la plus inspirante de ma vie. C’était de l’art pur, bien que très éphémère. » Si vous voulez suivre les pas de Gretchen, le restaurant Benu propose une cuisine américaine moderne avec des plats tels que les œufs de saumon de saison à l’huile de sésame pressée à la main ou les poireaux aux truffes noires et jambon. C’est l’un des meilleurs restaurants des États-Unis. À l’automne 2014, leur chef Corey Lee a réussi l’impossible (ou presque !) en recevant sa troisième étoile Michelin.

Auteur: Nina Heitele
Images: © Gretchen Röehrs, © Annie Martin