Marcel Ostertag

Avant-gardiste et franc
Marcel Ostertag



Rouge seyant et soie fluide – le top modèle Franziska Knuppe a présenté la collection printemps/été 2013 lors de la semaine de la mode Mercedes-Benz à Berlin.

Ses créations ont pour mission de redonner plus de confiance aux femmes. De la confiance en soi, le jeune designer munichois prouve qu'il en a à revendre– notamment lorsqu'il apparaît sur des talons hauts lors de son propre défilé.

Marcel Ostertag est ce que l’on pourrait appeler un « self-made ». En tant que tête pensante et visage de sa marque portant son nom, le créateur de 33 ans est en harmonie avec sa marque et compte parmi les meilleurs jeunes designers allemands en pleine ascension. On peut donc dire que Marcel Ostertag ne fait plus partie des nouvelles marques. Depuis sa création en 2006, il présente régulièrement sa collection à la semaine de la mode Mercedes-Benz à Berlin – et y trouve un grand succès. Les fières amazones citadines aiment le caractère urbain des conceptions qui véhiculent parallèlement un sentiment de haute couture – mais sans le romantisme autrichien du sud de la Bavière (Ostertag a grandi à Berchtesgaden). Le créateur est plutôt devenu adepte du « glamour bling-bling munichois ». Il vit, travaille et trouve son inspiration dans cette ville. Il aimerait rendre les femmes plus belles grâce à ses créations, car elles doivent se sentir bien dans ses vêtements. Il est devenu totalement adepte de cette maxime.

Avant sa carrière fulgurante dans le monde de la mode, Ostertag avait une autre grande passion aussi en lien avec la scène : à savoir, la danse de ballet. Après une opération du genou, il n'a jamais pu réaliser ce rêve. Mais après plusieurs années d'incertitude et d'errance, des études de mode dans la célèbre école de la mode londonienne St. Martins, il a su retrouver la discipline nécessaire et l’ambition. Avec une note de 1,0 (20/20), le talentueux designer termina d’abord sa licence puis son master et exposa son travail au « Lancôme Colour Award », au musée Victoria and Albert Museum à Londres et lors de la semaine de la mode à Pékin.
Avec un master en poche et un grand savoir-faire dans le stylisme – il travaillait déjà pendant ses études sur différents projets pour Paul Smith, Burberry et Dunhill – puis Ostertag retourna en Allemagne. Il finança sa première collection par un crédit. En 2008, il remporta le prix « Karstadt New Generation Award » et gagna ainsi la presse, 60 000 euros et une ligne unique dessinée à Karstadt – les prémisses de ces prochaines années et de la grande première d’Ostertag lors de la semaine de la mode Mercedes-Benz à Berlin, en 2009.
Même les spécialistes mode de Miele avaient remarqué la jeune star et entamé une collaboration prometteuse. En 2012, Ostertag a présenté, en exclusivité, pour la troisième fois, sa collection dans le cadre des « Miele Fashion Days » lors d’IFA, salon international de la radiodiffusion. Deux ans plus tôt, il convainquait grâce une ébauche de rêve pour les « vêtements Miele », une robe tapis rouge et une présentation annuelle du défilé de mode IFA.

Marcel Ostertag est néanmoins resté fidèle à son amour pour le ballet. Un grand nombre de ses créations affichent une légèreté particulière rappelant celle des danseurs sur scène. Des matières fluides, des tissus chiffons, des lignes claires et des détails travaillés de manière sophistiquée composent l’ébauche partielle inspirée des femmes des années 70-80. Vient s'ajouter à cela un mélange créatif de matières nouvelles et de fibres naturelles comme pour la collection automne/hiver 2012 qui a déjà remporté un franc succès : des costumes ornés de tons vert-marron resplendissaient dans des tissus brillants Lurex et Brikat.
Pour la collection printemps/été 2013, Ostertag a surtout imaginé des robes de rêve de couleur rouge en soie brillante, facile à porter, plutôt haute avec des découpes raffinées au niveau des épaules.
Mais c’est le styliste lui-même qui a réservé la plus grosse surprise. En robe rouge, avec des hauts talons, une barbe et une couronne de fleurs dans les cheveux, il a ouvert son défilé sous les applaudissements des acteurs du monde de la mode présents ce jour-là. Chapeau !

www.marcelostertag.com

Texte : Kim Leclaire